Accueil > Astuces > Créer une extension pour sa maison : les règles à connaitre

Créer une extension pour sa maison : tout ce qu’il faut savoir

par | 26 Juin 2019

Vous êtes déjà propriétaire d’un bien ou vous vous venez tout juste d’en faire l’acquisition et vous souhaitez gagner quelques mètres carrés pour une nouvelle chambre ou bien un bureau ? Créer une extension est la solution ! Entre déclaration de travaux, demande de permis de construire, règles d’urbanisme et recherche de professionnel, on vous explique ce que vous devez connaître avant d’initier votre projet.

Le type d’extension est important

La possibilité de créer une extension dépend pour beaucoup du type d’extension que vous voulez créer. Que ce soit un étage supplémentaire, une nouvelle pièce de plain-pied, une terrasse ou autres, votre projet doit respecter, non seulement, les règles d’urbanisme éditées dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune mais aussi des contraintes de votre terrain (orientation de la parcelle, limité de propriété, dénivelé du terrain). En effet, le PLU est relativement précis quant aux aménagements qu’il est possible d’opérer sur sa propriété. Vous devez, parfois utiliser certains matériaux, respecter une certaine dimension, ne pas dépasser une surface maximum de bâti, etc. Renseignez-vous auprès du service de l’urbanisme de votre mairie et faites appel à un architecte et/ou un professionnel du bâtiment pour vous accompagner dans votre projet (un architecte étant obligatoire pour tout projet portant sur une surface supérieure à 150m2).

L’emprise au sol disponible

Si vous souhaitez créer une extension de plain-pied sur votre terrain, il est important de connaître l’emprise au sol (la projection verticale du volume de la construction, tous débords et surplombs inclus) maximale autorisée par votre commune. Par exemple, si le PLU prévoit une emprise au sol maximale de 10% et que vous avez un terrain de 3 000m2, votre emprise au sol maximale sera de  300m2 (3000 x 0,10). Vous pouvez ainsi savoir la surface encore disponible pour ajouter une extension à votre construction existante.

Permis de construire ou déclaration de travaux pour son extension ?

Vous vous demandez si votre projet nécessite un permis de construire ou bien simplement une déclaration de travaux préalable à la mairie ? C’est très simple :

Si la surface de votre extension est comprise entre 20m2 et 40m2 et porte la surface totale de l’habitation à 150m2 ou simplement supérieure à 40m2 ou, vous devez déposer une demande de permis de construire.

Si la surface de l’extension est comprise entre 5m2 et 40m2 (inclue), une déclaration préalable de travaux en mairie est suffisante.

Si la surface de l’extension est inférieure à 5m2 il n’est pas nécessaire de faire la démarche hormis si votre projet porte sur une modification particulière de la façade (agrandissement ou création d’ouverture type fenêtre ou porte par exemple).

La réglementation thermique

Dans cette contrainte, nous prenons en compte le SHON RT (Surface Hors-d’œuvre Nette au sens de la Réglementation Thermique), autrement dit, la somme des surfaces de planchers de chaque niveau non compris les surfaces non chauffées comme un garage, un sous-sol, des combles non aménagés ou une véranda non chauffée.

Pour une extension inférieure à 150m2 et 30% de SHON RT créée, la réglementation thermique est « assouplie » et donc moins contraignante.

À l’inverse, à partir de 150m2 et 30% de SHON RT créée, votre projet doit être conforme à la Réglementation thermique 2012. Vous devez donc répondre à certains niveaux de performance énergétique pour l’isolation et la production d’énergie.

Bon à savoir : renseignez-vous sur votre secteur afin de savoir s’il est classé comme une zone sauvegardée ou protégée. Le cas échéant, votre projet sera soumis à l’Architecte des bâtiments de France qui veille à la préservation de l’architecture territoriale.

Poursuivez votre lecture 

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s'agit-il ? Lors de la signature du compromis de vente chez un notaire, l’acquéreur verse une somme d’argent sur un compte séquestre pour « sceller » son engagement d’acquérir et réserver le bien. La somme varie de 5 à 10% du...

Home staging, la solution ultime

Home staging, la solution ultime

La solution pour vendre vite et bien : Le home stagingVous souhaitez mettre votre bien en vente ou vous l’avez peut-être déjà mis mais rien ne se passe depuis 3 mois. Posez-vous une question essentielle : « En l’état, est-ce que mon bien peut plaire...

Travaux : Comment faire des économies d’énergie ?

Travaux : Comment faire des économies d’énergie ?

Travaux faciles : Comment faire des économies sur sa facture énergie ? L’énergie est toujours plus coûteuse pour les Français et pèse sur le pouvoir d’achat des ménages. Outre le fait d’utiliser des appareils à faible consommation d’énergie...

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *