Accueil > Astuces > Visiter un bien : Les points essentiels à retenir

Visiter un bien : les points essentiels à retenir

par | 24 Juin 2019

L’acquisition d’un bien immobilier est une décision importante et ne doit pas être fait dans la précipitation. Il est essentiel d’avoir les bons réflexes lors des visites pour éviter les déconvenues dans la suite des démarches. On vous donne des conseils et astuces pour vous préparer au mieux à l’analyse des biens que vous allez découvrir !

Se projeter dans l’environnement 

Avant même la visite du bien qui vous intéresse, vous devez vous pencher sur son environnement. Il est important que le quartier dans lequel il se situe corresponde à vos attentes. Est-ce un quartier animé ? Avec des bars et restaurants à proximité mais de ce fait avec du bruit en soirée. Est-ce un quartier calme ? Éloigné des lieux de rencontre avec sans doute un voisinage plus âgé. Est-il bien desservi par les transports ou proche des axes routiers ? Si vous travaillez en dehors de ce secteur, vous aurez besoin de vous déplacer facilement.

Voici quelques exemples de questions que vous devez vous poser pour, dans un premier temps, définir si le quartier vous convient.

Nous vous conseillons de lister l’ensemble des commodités dont vous souhaitez disposer autour de chez vous avec un ordre d’importance. Vous pourrez ensuite établir un classement des zones où vous vous êtes rendus pour vos visites.

Inspecter le bien à la loupe

L’environnement vous convient, il est maintenant temps de confirmer que le bien vous convient également. Dans un premier temps, il faut vérifier l’état général du bien et des parties communes s’il est en copropriété. Beaucoup d’éléments sautent aux yeux lors d’une visite : tâches d’humidité, fissures, moisissure, état du sol, odeur, présence de nuisibles etc. Autant d’éléments qui pourraient indiquer un mauvais entretien du bien ou des parties communes et qui engendrera forcément des frais de rénovation ou de traitement des lieux.

Au-delà de l’aspect du bâti que vous avez inspecté dans chaque recoin, vérifiez également l’état et la vétusté des équipements. Cela passe par le type d’ouverture (double vitrage avec monture PVC ou simple vitrage avec monture en bois), le système de chauffage, les prises électriques, les interrupteurs, les spots lumineux, l’état de la plomberie et des évacuations, la peinture et tout autre élément susceptible de rester dans les lieux (électroménager, meubles par exemple).

Prenez des notes sur les éléments que vous avez relevé en mentionnant l’état et la nécessité ou non de le remplacer ou réparer. Vous pourrez ensuite établir un coût supplémentaire pour la remise en état.

Si vous le pouvez, faites-vous accompagner d’un professionnel du bâtiment qui aura un coup d’oeil averti sur l’état d’un bien et ses équipements.

Déterminer les frais liés au bien

Outre le fait que vous allez devoir engager des frais de rénovation pour votre bien, il faut s’attendre à des frais supplémentaires auxquelles on ne peut échapper !

Si vous faites l’acquisition d’un bien en copropriété, vous aurez des « charges de copropriété » pour l’entretien et la gestion des parties communes qui seront calculées sur la base des tantièmes rattachés au bien. Pensez donc à demander les relevés de charges sur les années précédentes et les travaux éventuellement prévus dans un futur proche.

Informez-vous sur la taxe foncière dont vous devrez vous acquitter et concernant la transaction, du montant des frais de notaire à prévoir.

Analyser les diagnostics techniques

Un dossier de diagnostics techniques en cours de validité est obligatoire pour la vente d’un bien. Il permet à l’acheteur d’être informé sur l’état général du bien. Il permet notamment de se donner une idée de la qualité d’isolation en regardant le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Si le résultat vous interpelle (note basse sur un bâtiment récent), il est probable que l’isolation ou la qualité du système de chauffage ne soit pas suffisante.

Les diagnostics vous informent également sur la présence éventuelle de plomb, d’amiante et de termites nuisant à la sanité du bien. Pour en savoir plus sur les diagnostics techniques, lisez notre article dédié.

Bon à savoir : Outre la qualité de l’isolation thermique, prêtez attention à la qualité de l’isolation phonique du bien. Entendre les conversations de ses voisins à travers les murs, subir le trafic routier même avec les fenêtres fermées ou encore les raisonnantes dans les canalisations sont des détails qui peuvent s’avérer pesant sur le long terme.

Poursuivez votre lecture 

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s'agit-il ? Lors de la signature du compromis de vente chez un notaire, l’acquéreur verse une somme d’argent sur un compte séquestre pour « sceller » son engagement d’acquérir et réserver le bien. La somme varie de 5 à 10% du...

Home staging, la solution ultime

Home staging, la solution ultime

La solution pour vendre vite et bien : Le home stagingVous souhaitez mettre votre bien en vente ou vous l’avez peut-être déjà mis mais rien ne se passe depuis 3 mois. Posez-vous une question essentielle : « En l’état, est-ce que mon bien peut plaire...

Travaux : Comment faire des économies d’énergie ?

Travaux : Comment faire des économies d’énergie ?

Travaux faciles : Comment faire des économies sur sa facture énergie ? L’énergie est toujours plus coûteuse pour les Français et pèse sur le pouvoir d’achat des ménages. Outre le fait d’utiliser des appareils à faible consommation d’énergie...

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *