Accueil > Astuces > Les 5 critères à prendre en compte pour estimer votre bien immobilier

Les 5 critères pour estimer son bien

par | 27 Oct 2018

L’estimation de votre bien va être déterminant dans la réussite de votre projet. C’est parce que votre bien est unique que son prix ne peut pas être définit au seul moyen d’un algorithme. Plusieurs éléments entrent en jeu lors de l’estimation. Il est donc important de prendre en compte tout ce qui peut influencer le prix de votre bien afin d’établir le prix juste.

L’environnement

 1. La localisation

C’est l’un des critères les plus importants qu’il faut avoir à l’esprit pour estimer le prix de son bien. Un appartement en centre-ville d’aix-en-provence proche des lieux d’intérêts de la ville aura un prix bien différent d’un bien similaire situé en banlieue limitrophe.

 

2. Les commodités

La proximité avec les commerces du quartier, les espaces verts, les services (transports, administrations, etc.) et les écoles est un vrai plus à prendre en compte lors de l’estimation. Notez par exemple l’intérêt pour les biens proches du parc de la torse ( Tour d’Aygosi, Résidences de la Torse etc.).

 

3. L’état de l’immeuble (pour les appartements)

Bien que votre appartement soit le plus chic des environs, s’il est situé dans un immeuble délabré, bon nombre d’intéressés feront machine arrière avant même d’avoir passé votre porte. Et c’est à juste titre puisque l’état de l’immeuble permet de juger des frais à prévoir en plus du prix d’achat (réfection des parties communes, entretien de l’ascenseur, ravalement de la façade, etc.). Il est donc important de tenir compte de ce critère pour définir plus justement le prix de son bien.

 

Votre bien

Parlons maintenant de ce qui fait vraiment la différence entre votre bien et le reste. C’est le point le plus important de l’estimation. Il est donc nécessaire de ne pas omettre une caractéristique particulière qui pourrait faire la différence avec le voisin.

4. Les caractéristiques propres à votre bien 

Voici donc une liste non exhaustive de critères à garder en mémoire pour évaluer un bien :

  • La superficie : la valeur de votre bien croit avec sa surface. Attention ! Pour les appartements, ce qui compte véritablement, c’est la superficie loi carrez.
  • L’état du bien : si votre logement a été récemment rénové, le montant des travaux pourra faire grimper son prix. À l’inverse, si des travaux sont à prévoir, vous devrez diminuer votre prix de vente pour permettre à l’acquéreur de les financer.
  • Le nombre de pièces : Il s’agit ici de prendre en compte les pièces de moins de 30 M² et de plus de 9 M². Notez que les pièces d’eau telles que la cuisine, les toilettes, la salle de bain ne doivent pas être prises en compte. il en va de même pour les pièces de service tel que la cave, l’entrée ou le cellier. En revanche, une pièce d’une surface supérieure à 30 M² peut compter pour 2).
  • L’étage auquel il se situe (si c’est un appartement) : plus il est élevé, plus il sera valorisé (à condition d’avoir un ascenseur).
  • La présence d’un extérieur : ce critère-là est souvent décisif dans la décision d’achat et doit être pris en compte dans votre estimation (jusqu’à +15% sur la valeur moyenne du mètre carré).
  • L’orientation : La vue et l’ensoleillement sont de vrais plus qui peuvent faire la différence. Une double orientation peut vous faire gagner +5% sur la valeur de votre bien.
  • Le vis-à-vis : il est un des critères les plus retenus par les acheteurs et peut donc faire baisser la valeur de votre bien de 10% en moyenne s’il est à moins de 10 mètres.
  • Le types de chauffage  (électrique, à gaz, collectif, individuel).
  • Certaines options comme la présence d’un système d’alarme, d’un double-vitrage, d’une porte blindée ou d’un système de climatisation…

5. Les autres critères pouvant influencer la valeur de votre bien

 Outre les caractéristiques décrites ci-dessus, d’autres facteurs sont pris en considération pour évaluer plus finement votre bien comme le montant des charges de copropriété. En effet, des charges élevées auront tendance à décourager les futurs acquéreurs. Il sera donc préférable d’inclure ce critère dans votre estimation. Enfin, le diagnostic de performances énergétiques (DPE) entre de plus en plus dans les critères de choix des acquéreurs. Une bonne étiquette énergétique pourra donc faire grimper sensiblement votre prix de vente. Au contraire, une mauvaise étiquette énergétique aura tendance à dévaluer l’estimation de votre bien.

Pour plus d’informations sur l’estimation de votre appartement ou maison sur aix-en-provence rendez-vous sur le site de Louis Milon Immobilier.

 

sources : notaires.fr 

Poursuivez votre lecture 

Estimation : ne vous fiez pas au m2

Estimation : ne vous fiez pas au m2

Estimation : ne vous fiez pas au m2 En immobilier résidentiel, on utilise par réflexe le prix du m2 habitable comme référence absolue pour déterminer un prix de vente. On utilise la moyenne de référence et les indices des prix de son secteur...

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s’agit-il ?

Séquestre : de quoi s'agit-il ? Lors de la signature du compromis de vente chez un notaire, l’acquéreur verse une somme d’argent sur un compte séquestre pour « sceller » son engagement d’acquérir et réserver le bien. La somme varie de 5 à 10% du...

Home staging, la solution ultime

Home staging, la solution ultime

La solution pour vendre vite et bien : Le home stagingVous souhaitez mettre votre bien en vente ou vous l’avez peut-être déjà mis mais rien ne se passe depuis 3 mois. Posez-vous une question essentielle : « En l’état, est-ce que mon bien peut plaire...

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *